Compétition "Travailleurs du Monde"

Programme réalisé en partenariat avec 

Les temps changent en Roumanie, et le jeune Geo, chaudronnier romanichel, n’a plus les moyens de subvenir aux besoins de sa femme et de son jeune fils de 6 ans. Les fermiers des villages alentour n’achètent plus son artisanat. La plus jeune génération de chaudronniers migre en France pour collecter du métal ou en Belgique pour ramasser des pommes. Pour Geo et sa femme Marina, partir à l’étranger est la dernière option.
Village People est un portrait intime et philosophique de petits villages du nord-ouest de la Bulgarie, pays le plus pauvre de l’Union européenne. C’est un film en mosaïque, offrant un bout de vie de la Bulgarie rurale. Le « petit peuple » se livre sur des sujets pas si petits que ça : les vaches, la vie, la foi, la mort, les avantages des chiens et des souris, le besoin de maîtresses blondes, l’existentialisme de Jean-Paul Sartre, la pêche, les vieux diseurs de bonne aventure, et le vent.
Paul, travaille dans le magasin de matelas de Michael Flynn, au bord de la faillite. Pour sauver son emploi et l’entreprise, il se lance dans un projet marketing fou et transforme son employeur Mick en « Mattress Mick » qui fait le buzz sur Internet. Les crises, les succès et l’amitié feront-ils toujours bon ménage?
Au cours d’une froide nuit d’hiver, un chalutier rentre dans le vieux port de Reykjavik, en Islande. À son bord, 20 000 boîtes de poissons surgelés, les ouvriers ont 48 heures pour vider le bateau. Pendant qu’ils exécutent ce travail impossible, ces hommes racontent les histoires de leurs vies ; belles, tristes ou amusantes. Islande, Ouvrier, Société, parcours de vie.
Une gestion alternative et une autre manière de travailler sont-elles possibles ? Après quatre ans de lutte contre leur ancien employeur, les employés de la multinationale Unilever, ceux que l’on appelle les Fralib, se réapproprient leur usine et travaillent sans patron. Ils gèrent collectivement la coopérative. Comment chacun vit-il les jours d’après d’une si longue lutte et d’une si belle victoire? Que peut signifier transformer son travail au sein d’une économie néo-libérale?
Dans le village roumain de Lunguletu, 1 000 fermiers assis sur leur tracteurs chargés de 100 000 tonnes de choux et pommes de terre attendent des clients. À la fin de la journée, soit ils vendent pour quelques sous, soit ils détruisent leurs cultures. Serban, intrigué à l’idée de pouvoir se procurer une tonne de choux à 20 euros seulement, décide de passer une année dans le village et de trouver une issue à cette impasse. Le maire et quelques villageois ont des idées et des solutions potentielles. Mais arriveront-ils à surmonter la peur d’une ferme collective? Une satire des réalités de l’agriculture en Europe.
Suite à de permanentes restrictions budgétaires et constamment sous pression, les employées de l’un des plus grands hôpitaux parisiens se battent quotidiennement.
Au fond de l’océan, les rayons du soleil de midi transpercent l’eau. Sept femmes sur un petit bateau se préparent à plonger, sans bouteilles. L’air des deux poumons suffira pour décoller un ormeau du rocher au fond de l’océan Pacifique. Dans un petit village du Japon, ce sont les femmes Ama-San qui pêchent en apnée tous les jours. Elles sont des « chasseuses des mers ». Cette coutume, et technique extraordinaire, est vieille de plus de 2 000 ans.
Au Liban, le travail domestique constitue un vrai marché, segmenté selon la nationalité et les origines ethniques de la travailleuse. Zein El-Amin dirige une agence de travailleurs domestiques à Beyrouth. Il aide chaque client à choisir sur catalogue la travailleuse qui répondra au mieux à ses besoins. A Maid for Each observe les composantes de ce système qui transforme les jeunes femmes venues d’Afrique et d’Asie en objet d’échange. Dans ce contexte, la domestique est déshumanisée et devient une marchandise.