Madame Saïdi

Réalisateur: 
Bijan Anquetil & Paul Costes
Caméra: 
Bijan Anquetil
Paul Costes
Son: 
Farokh Fadai
Montage: 
Paul Costes
Bijan Anquetil
Pershang Shafiq
Production: 
Raphaël Pillosio
Pays: 
Durée: 
59Min
Année de production: 
2016
Langues du film: 
Langue(s) des sous-titres: 
Date & heure: 
lun, 27/03/2017 -
19:00 - 20:00
sam, 01/04/2017 -
17:00 - 18:00
Lieu: 
Cinéma Galeries
Débat après le film en présence de: 

(01/04 - 17H) Bijan Anquetti (réalisateur)

 

Synopsis: 

Madame Saïdi dresse le portrait d’une vieille dame iranienne hors du commun. Mère de martyr et figure bien connue d’Ali Abad, son quartier populaire du sud de Téhéran, Madame Saïdi est devenue, sur le tard et à la surprise générale, une star de cinéma. Ce personnage excentrique et paradoxal au coeur d’une société complexe ne fait rien de ce que l’on pourrait attendre d’elle. Madame Saïdi est toujours prête à rire, et surtout, à jouer.

Bio du Réalisateur: 

Paul Costes est un réalisateur français, né à Tarbes en 1977. Après un Master en Langues Orientales, spécialisation perse, il intègre l’École Supérieure d’Études Cinématographiques (E.S.E.C) à Paris et, en 2004, obtient un diplôme en Métier du plateau de cinéma et Écriture documentaire. En 2012, il participe à une résidence et à une formation à l’écriture documentaire à Lussas, en Ardèche. Paul Costes a réalisé plusieurs films d’atelier, comme des courts métrages avec des collégiens ou avec la Maison des Métallos à Paris et a participé à la coordination et à la création d’ateliers d’initiation à la réalisation documentaire. Il réalise de nombreux courts métrages documentaires et de fiction comme Matières premières (2006), projeté au FID Marseille, Cendres (2009), projeté au Festival International de Clermont-Ferrand, et La Chambre Bleue (2015) projeté au Cinéma du Réel à Paris.

Bijan Anquetil est un réalisateur français, né à Paris en 1978 d’un père français et d’une mère iranienne. Après des études de Philosophie et d’Anthropologie visuelle, il réalise une série de films documentaires en Iran. En 2007, il coréalise avec Paul Costes Les murs ont des visages, documentaire qui sera projeté aux États Généraux du Film Documentaire à Lussas et au Doc Point à Helsinki. En 2012, il participe à une résidence à Périphérie, à Montreuil, et réalise La Nuit remue, qui obtient le Grand Prix de la Compétition Française au FID Marseille.