Les Coups de coeur Millenium: My Love, Don't Cross That River

Projection-débat : Les droits des femmes et la

Projection-débat : Les droits des femmes et la procréation - Le 17 mai 2018

Les enfants soldats en scène ce lundi 16 avril à 21h10 sur La Trois
Tous les lauréats de la 10ème édition de Millenium
Toutes les photos de la 10ème édition sur notre page Facebook
  •  
  • 1 sur 31

 

Mercredi 14/02/18 – 19h - Cinéma Galeries, Galeries de la Reine, 26, 1000 Bruxelles

 

Réalisé par Jin Mo-young
2013
Corée du Sud
85 min

 

Ce mercredi 14 février, le jour de la Saint-Valentin, le Festival Millenium ouvre ses "Coups de coeur" avec l'histoire d'un amour qui défie le temps. Réalisé par Jin Mo-young, My Love, Don't Cross that River, est une magnifique réflexion sur l'amour, qui fera le bonheur des amoureux du documentaire et des amoureux tout court. Le film a remporté le Prix Spécial du Jury et le Prix La Trois lors de l'édition 2015 du Festival.

 

 

C’est l’histoire d’un amour intemporel, celui de Byeongman Jo, 98 ans, et de Kyeyeol Kang, 89 ans. Mariés depuis 76 ans, ils continuent à se promener main dans la main en tenues traditionnelles assorties et à faire des batailles de boules de neige. Elle cuisine ses plats favoris et le cajole, il chante pour elle et lui cueille des fleurs. Il semble que rien jamais ne pourrait les séparer. Mais même les plus belles fleurs fanent en hiver… Pendant plus d’un an, Mo-young Jin a filmé avec beaucoup de délicatesse le quotidien ordinaire de ce couple extraordinaire et a su capter l’essence de leur amour qui semble éternel. Plus grand succès de tous les temps pour un documentaire indépendant en Corée du Sud, ce film est une magnifique et bouleversante méditation sur la fragile nature du bonheur.  
 
Extrait d’une interview du réalisateur publiée sur le site 4:3, à l’occasion du Melbourne International Film Festival de 2015:
 
“Quand j'ai commencé à tourner, je voulais juste découvrir le secret de leur amour. Mais, au fil du temps, j’ai eu accès bien d’autres facettes de leur vie. Je suppose que grâce à cela, les spectateurs apprécient ce film chacun pour des raisons particulières, qu’ils soient mariés ou non, homme ou femme, jeune ou vieux, comme un fils, une fille, un père ou une mère, et ainsi de suite. Et à tous ces spectateurs, ce couple prouve que l'amour éternel existe toujours dans ce monde.”
 
Lire l’intégralité de l’interview ici (en anglais).